samedi 17 mai 2008

Tente Quechua : 2 secondes, pliage non compris

OK, la tente "2 secondes" de Quechua (Décathlon), c'est une révolution. Des dizaines de milliers d'unités vendues. Un succès qui se confirme à chaque rassemblement un peu populaire.
Une révolution, mais pliage non compris.

Pour exemple, j'ai passé le week-end de Pentecôte en camping "sauvage" aux Férias de Vic-Fezensac (32).
Il est vrai que quand on arrive le vendredi soir, légèrement survolté à l'approche des 72 heures d'apéritif qui se profile à, il est agréable de jeter le contenu du bagage Décathlon sur le premier espace vert qu'on croise. Là, la magie opère, tel un albatros qui prendrai maladroitement son envol, l'engin déploie ses ailes avant de retomber, comme une merde, pleinement déployé. Plus qu'à "spitter" quelques piquets dans le terroir gersois et le camp est établi pour la durée des fêtes.
Donc, y'a pas mensonge, pas de tromperie sur la marchandise : il faut vraiment 2 secondes pour monter le camp de base. Même que la canadienne à papa prend un sacré coup de vieux : même plus de piquets pour planter les patates para-tonnerres (vieux truc de campeur...).

D'ailleurs, la bonne impression se poursuit au cours du séjour puisque le gîte est agréable, stable, ventilé. L'étanchéité n'a pas été mise à l'épreuve outre mesure vu que le contexte climatique fut bien moins éprouvant que les pires orages du cru 2007 (qui hantent encore les mémoires des forçats de la bringue de l'année passée).

L'heure du départ arrivant, et les quelques jours de bringue ayant euthanasié une partie du cortex de l'hôte, on se saisit du mode d'emploi figurant sur le sac de transport du dôme, avec une certaine appréhension. La partie ne s'annonce certes pas facile. On enlève avant tout les quelques sardines périphériques. Facile.
Puis, ça se complique. Normalement, des gommettes de couleurs "intelligemment" réparties sur la structure sont censées vous aiguiller lors de la séance de pliage de la tente . Mais finalement, rien n'est simple. Après avoir péniblement croisé une fois les anneaux de fibre, comme aperçu au loin chez un voisin de campement, vous croyez en avoir fini avec "la bête". Que nenni. Car vous vous rendez vite compte que "le linge" que vous venez de plier ne rentrera jamais dans "son placard". Un grand classique.
Après quelques séances collectives (histoire d'augmenter la puissance de calcul globale) de brainstorming infructueuses, vous vous résignez enfin à élargir le cercle de réflexion autour de votre sujet. Vous gueulez "Est-ce que quelqu'un sait plier cette putain de 2' ?!?". Et, magie de la coopérative festayre, un apôtre ("Thomas", que je remercie encore au passage) vous confirme avoir une certaine expertise dans le domaine.
Expertise vérifiée 2 minutes plus tard, le bébé rentrant au chausse-pied dans son bagage, sans moufter. Vous pouvez dès lors même l'endosser pour ressembler à une tortue-ninja.

Le secret final : le modèle "XL = 1,90 m" nécessite un double pliage, comme un huit, puis encore comme un huit. Au pire une galère, au mieux un sacré coup à prendre.

Je vous laisse, je pars m'entrainer dans la cour de mon immeuble pour Bayonne'08.

6 commentaires:

Jerome a dit…

en tout cas le festayre de vic a rapidement retrouvé son esprit et fait jouer sa plume pour encore servir le peuple.
Sinon, pour des conseils avisés, je ne peux que t'encourager à cosulter les enfants de Don Quichotte. Comme toi ils participent à la campagne marketing de notre géant du matériel de sport. Comme sponsor, ça fait plus Grenelle que 51.

Canard65 a dit…

C'est clair que niveau pub, c'est un grand coup.

Ramon a dit…

Putain que j'aurais aimé te voir galérer...

Marjorie a dit…

moi aussi... j'aurai bien aimé te voir galérer... déjà que moi j'arrive pas à faire rentrer leur p..... de sac de couchage Décat dans sa housse..

sanglier du rebenty a dit…

et ne parlons pas de ceux qui sont partis le lundi et qui avait une tente 3 secondes, plus grandes donc encore plus galère et avec une soirée pardon une journée de bringue en plus

RDV à bayonne ou ailleurs pour faire une seance collective de pliage.....

guichard a dit…

bon,2 secondes à l'ouverture, huit jours pour la fermeture, c'est un peu vrai....Beaucoup plus embêtant, la tente resiste fort mal à une pluie assez soutenue, ce qui est un comble pour ce qui est censé être ...un abri...