mercredi 9 juillet 2008

Second Life : First Death

Au fait, depuis le temps que vous n'en entendiez plus parler, vous vous en doutiez, mais au moment où je tape ce texte, "Second Life" crève la gueule ouverte.

Vous vous souvenez peut-être de ce service qui devait révolutionner Internet en parachutant tout le monde dans un univers parallèle, sous la forme d'avatars "communicants".

D'abord, j'avais essayé. Pas du tout convaincu du concept. Chiant à mourir. Puis moche avec ça.
Puis, j'avais rigolé. En voyant tout les médias et les markéteux pas loin derrière s'engouffrer main dans la main dans la brèche communicante. Quelques centaines de milliers de dollars plus tard, claqués pour s'offrir l'île virtuelle de leur rêve - afin de recruter au choix : des clients, des talents, des électeurs - le constat est là, en terme d'audience, c'est la chute, et je n'ose pas imaginer la courbe des recettes.

Bien tenté.

NDLR : La courbe est fournie par Google Trends, le service de Google qui permet de surveiller l'audience de site ou de mot-clés.

4 commentaires:

Pierre-Olivier Carles a dit…

Je crois que tu as raison, c'est quasiment mort.

Les chiffres sont là pour le prouver :
http://blog.secondlife.com/2008/07/08/second-life-virtual-world-expands-35-in-q2/

Ah, ça fait du bien d'avoir une bonne analyse, de bon matin, de haut niveau et bien étayée sur des éléments majeurs comme le buzz :-)

Canard65 a dit…

Ta source étant tout aussi indépendante que la mienne, je laisse l'avenir trancher. A bientôt sur Second Life donc. A moins que tu aies déjà quitté leur navire comme beaucoup ?

BritBrit a dit…

J'ai fait une journée "droguée à SL". Et puis, quand il a fallu s'y remettre le lendemain cela m'a gavée. Danser avec d'autres abrutis, suivre des pervers derrière les bosquets ou encore acheter des immeubles virtuels, ça va un moment !

Canard65 a dit…

Le problème des achats virtuels, c'est que c'est, au bout, avec des dollars réels...